Pendant ce temps…

Par olivierPas de commentaire

C’est bien triste ce temps automnale pour le parapente… pourtant en ce moment même, 30 athlètes s’acharnent à traverser les Alpes… le plus vite possible ! Ce n’est pas vraiment une promenade de santé… Il s’agit de la Redbull X’Alps, de Salzburg à Monaco en passant par quelques points obligatoires (dont le Piz Palu et le Cervin en Suisse) soit 864 kilomètres à vol d’oiseau (en réalité plutôt 1300 kilomètres effectifs). Trois Suisses sont engagés dans cette compétition, le légendaire Chrigel Maurer (vainqueur de la dernière édition), Martin Müller (qui a déjà failli gagner…) et Alex Hofer (qui a dû annuler sa participation peu avant la compétition car juste après avoir gagné une coupe du Monde il a dû faire secours lors d’un vol d’entrainement pour la X’Alps et vu le matos léger il s’est fracassé le dos (il devrait entièrement se remettre). Cette compétition est purement physique et mentale, ils se déplacent à pieds ou en parapente, aucun moyen auxiliaire ou motorisé n’est autorisé et ils doivent impérativement respecter tous les espaces aériens et règles de vol VFR. Dès le premier jour plusieurs athlètes ont écopé d’une pénalité de 24h pour avoir pénétré de quelques mètres un espace contrôlé (ils étaient obligés de rester sur place). Hier Chrigel qui comptait déjà quelques dizaines de kilomètres d’avance a enclenché la postcombustion lors d’un vol de plus de 200km jusqu’à Zermatt avec une moyenne de plus de 40km/h… laissant Toma Coconea (second) 170km en arrière. Cependant lors de son vol il a légèrement mordu de quelques mètres un espace aérien de Locarno et écope donc également d’une pénalité de 24h qui devraient lui permettre de refaire le plein d’énergie (sachant qu’ils dorment environ 4h par nuit et ce pendant environ 10 jours) pendant que ses concurrents ne peuvent que marcher tant la météo est médiocre.

Cette course n’est pas que positive étant donné qu’il faut voler le plus possible pour avancer rapidement et s’épargner le dénivelé extrêmement physique, les conditions sont souvent très fortes et ils volent avec des ailes extrêmement pointue et délicates à piloter. Jetez un oeil au Live Tracking 3D pour voir leur parcours et les vols qu’ils font, c’est impressionnant.

Communiqués

Leave your Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blue Taste Theme created by Jabox et modifié par Reivilo